Concours « Ma Thèse en 180 secondes Sorbonne Universités »

01 avril 2014 - Amphithéâtre 25, Campus Jussieu

Le concours « Ma Thèse en 180 secondes » Sorbonne Universités s’est déroulé mardi 1er avril 2014 à l’UPMC. 19 jeunes chercheurs ont relevé le défi… présenter leur thèse au public en 3 minutes !
En 180 secondes chrono, et pas une de plus, nos 19 candidats ont réussi avec brio l’épreuve de donner un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur leur projet de recherche. Le tout en n’utilisant qu’une seule diapositive !
Une soirée conviviale où le public a pu découvrir la richesse des sujets de recherche et apprécier la passion des jeunes chercheurs de l’UPMC et de l’Université Paris-Sorbonne.

Modélisation de supercondensateurs à haute densité d'énergie pour le stockage électrochimique de l'énergie


Envie de télécharger cette vidéo sur votre ordinateur ? Cliquez ici (poids : 53.4 Mo)

Résumé

Le stockage de l’énergie est un des grands défis de la recherche actuelle. Les principaux systèmes de stockage chimique sont la batterie et le supercondensateur. La batterie est aujourd’hui la plus utilisée parce qu’elle permet de stocker une grande quantité d’énergie. Le supercondensateur lui ne permet pas encore de stocker autant d’énergie. L’objectif de ma thèse est donc de comprendre comment fonctionnent les supercondensateurs afin d’en améliorer la performance.
Pour ce faire, on utilise la méthode de simulation numérique, c'est-à-dire que l'on simule la réalité avec des modèles sur ordinateur. Le principal intérêt de la simulation, c'est d'avoir accès à des informations à l'échelle de la molécule, c'est-à-dire à l'échelle du nanomètre ; comme si on faisait un énorme zoom sur une expérience.
En 2006, alors que commençait l'essor des nanotechnologies, une grande découverte faite par des expérimentateurs a montré que des supercondensateurs aux dimensions caractéristiques nanométriques pouvaient stocker beaucoup plus d'énergie que les supercondensateurs aux dimensions caractéristiques plus grandes. On comprend donc bien tout l'intérêt d'utiliser les ordinateurs, qui permettent de voir ce qui se passe à l'échelle du nanomètre, afin de comprendre pourquoi les supercondensateurs « nano » sont plus efficaces que les autres, et pour pouvoir un jour, les commercialiser.

Physicochimie des Électrolytes et Nanosystèmes InterfaciauX (PHENIX, UPMC/CNRS)

École doctorale « Chimie physique et chimie analytique de Paris Centre »


Orateur(s) : Clarisse Pean
Public : Tous
Date : 01 avril 2014
Lieu : UPMC Amphithéâtre 25