Concours « Ma Thèse en 180 secondes Sorbonne Universités »

01 avril 2014 - Amphithéâtre 25, Campus Jussieu

Le concours « Ma Thèse en 180 secondes » Sorbonne Universités s’est déroulé mardi 1er avril 2014 à l’UPMC. 19 jeunes chercheurs ont relevé le défi… présenter leur thèse au public en 3 minutes !
En 180 secondes chrono, et pas une de plus, nos 19 candidats ont réussi avec brio l’épreuve de donner un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur leur projet de recherche. Le tout en n’utilisant qu’une seule diapositive !
Une soirée conviviale où le public a pu découvrir la richesse des sujets de recherche et apprécier la passion des jeunes chercheurs de l’UPMC et de l’Université Paris-Sorbonne.

Modélisation des mesures de charges dans les matériaux semi-conducteurs et les métaux avec une méthode élasto-électrique


Envie de télécharger cette vidéo sur votre ordinateur ? Cliquez ici (poids : 55.2 Mo)

Résumé

Les matériaux semi-conducteurs sont les matériaux de base de l’industrie électronique. Pourtant leur fonctionnement intime reste mal connu du fait du manque de techniques de mesures directes de leur comportement électrique, principalement celui des distributions de charges dans le matériau. Les distributions de charges qui sont à la base des propriétés électriques du matériau et des phénomènes électriques qui s’y déroulent, sont en effet encore déterminées à l’aide de modèles simplifiés de la physique du solide et de mesures électriques globales ou destructives.
L’utilisation d’un couplage élasto-électrique local permettrait de palier à ce problème et ainsi de faciliter l’analyse des nouveaux matériaux pour la microélectronique. Ce couplage agit en effet directement sur les charges à mesurer de manière non destructive. Ainsi le modèle de comportement électrique des matériaux testés n’est plus un facteur limitatif pour l’analyse des signaux mesurés.
L’objet de ma thèse est de modéliser le couplage élasto-électrique dans des structures à semi-conducteurs et des conducteurs afin d’estimer le signal qui sera induit par la propagation d’une onde élastique. Ceci permettra notamment de mettre en place les procédures de traitement et de calibrage pour une détermination quantitative des charges présentes dans les structures testées afin d’optimiser leur fonctionnement.

Laboratoire de physique et d'étude des matériaux (LPEM, CNRS/ESPCI Paristech/UPMC)

École doctorale « Sciences Mécaniques, Acoustique, Electronique et Robotique de Paris (SMAER)


Orateur(s) : Basil Salame
Public : Tous
Date : 01 avril 2014
Lieu : UPMC Amphithéâtre 25