Observation et calcul

Vendredi 28 et samedi 29 octobre 2011 - Campus Jussieu

Observer, expérimenter sont des activités fondamentales des sciences de la nature et de la vie, où se joue la médiation même entre le monde à comprendre et le savoir construit à son propos. Le fonctionnement, les normes, le rôle précis de ces activités dans l'élaboration des connaissances, de même que leur histoire, ont fait l'objet de nombreuses études, tant de la part des scientifiques eux-mêmes que des philosophes, des historiens, des linguistes ou des sociologues. La relation complexe entre observation et expérimentation elle-même est maintenant mieux connue : certains domaines, certaines époques, les ont confondues, d'autres ont soigneusement construit leurs différences. Pourtant, la nature des instruments mis en oeuvre, en particulier récemment les ordinateurs, semble rendre de plus en plus évanescente la distinction entre ces opérations et celles, d'ordinaire perçues comme totalement humaines, du calcul. C'est à scruter cette articulation entre observation et calcul, pris tous deux au sens le plus large, que le colloque souhaite s'attacher.

Les données traitées informatiquement sont-elles encore des données d'observation ?

Envie d'utiliser un autre lecteur ? (VLC, Quicktime, ...) Cliquez ici.
Envie de télécharger cette vidéo sur votre ordinateur ?Cliquez ici.
Signaler un problème avec la vidéo.

Résumé

L'usage devenu universel d'ordinateurs accompagnant les instruments d'observation fait que l'on ne considère plus que rarement des données brutes, mais le plus souvent des données ayant subi un traitement informatique plus ou moins lourd. Ces manipulations informatiques transforment-elles le statut des données ? Sont-elles moins fiables du fait qu'elles ont été manipulées ? Dans l'exposé, nous examinons à quelles conditions les données ayant reçu un traitement informatique peuvent contribuer à l'observation d'un phénomène scientifique. Cela nous conduit à engager une réflexion plus large sur l'usage d'instruments dans l'observation ainsi que sur les différentes façons (matérielles, informatiques et humaines) d'améliorer le processus d'observation scientifique.


Orateur(s) : Anouk Barberousse (Université Lille 1 et STL), Vincent Israel-Jost (IHPST)
Public : Tous
Date : Vendredi 28 octobre 2011
Lieu : Campus Jussieu